Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Ambassadeur

 

Ambassadeur

Pasquale Ferrara (1958)

Diplômé en Sciences Politiques – politique internationale – auprès de l’Université historique « Federico II » de Naples, avec une thèse sur l’histoire des doctrines politiques consacrée au personnalisme communautaire et à la revue « Esprit » d’Emmanuel Mounier.
Puis il a fréquenté la formation de spécialité post-Licence auprès de la Société Italienne pour l’Organisation Internationale à Naples et, en suite l’Ecole Supérieure de l’Administration Publique (concours-formation).
En 1984 il a entamé la carrière diplomatique suite à un concours, et il a prêté service, notamment, près la Direction Générale des Italiens à l’étranger, s’occupant de la question des desaparecidos d’origine italienne en Argentine ; près du Cabinet du Ministre dans le secteur des relations avec le Parlement sur des questions de politique extérieure ; et, successivement (1987-88), près le Service du Conseiller Diplomatique du Président de la République, travaillant dans la préparation des dossiers et des discours du Chef d’Etat à l’occasion de ses voyages à l’étranger.
Il a occupé plusieurs postes auprès de représentations diplomatiques consulaires italiennes, en particulier à Santiago du Chili (1982 à 1992), durant le processus de transition à la démocratie après la fin du régime de Pinochet, Athènes (en qualité de Consul, 1992 – 1996) dans un contexte critique dans les Balkans également sur le plan social et migratoire à cause de la dissolution de la Yougoslavie, pour la question de la dénomination de l’ancienne République yougoslave de Macédoine et pour le contentieux gréco-turc sur la souveraineté dans certaines îles de la mer Egée. De retour à Rome en 1996, il a coordonné, du Secrétariat Général, la réalisation du premier Livre Blanc sur les activités du Ministère des Affaires Etrangères. Il a été ensuite nommé à Bruxelles (à la Représentation Permanente d’Italie auprès de l’Union Européenne, 1999-2002), où il a suivi les questions institutionnelles, prenant part aux négociations qui aboutirent sur le Traité de Nice en contribuant avec des études et de la documentation à la définition de la position italienne et suivant à la fois la Convention sur les droits fondamentaux de l’Union Européenne et le début de la Convention « constitutionnelle », en assistant les délégués italiens. Par la suite, en sa qualité de conseiller politique à Washington (2002 – 2006) il a suivi les questions du programme nucléaire nord-coréen et il a été responsable du dossier Irak. De retour à Rome, il a été de 2006 à janvier 2009 chef du service de presse et porte-parole du Ministre et, de février 2009 à juin 2001, chef de l’unité d’analyse et de programmation du Ministère des Affaires Etrangères, s’occupant, entre autres, de la coordination entre les services de planification stratégique des Ministères des Affaires Etrangères à l’occasion de la Présidence italienne du G8 et lançant le programme d’approfondissement sur les implications du rapport entre les religions et les relations internationales.
De juillet 2011 à février 2016 il a été Secrétaire Général de l’Institut Universitaire Européen de Florence – organisation internationale et centre académique d’excellence pan-européen – s’occupant, entre autres, des relations institutionnelles intérieures et extérieures, des relations avec les Etats membres et les organismes de l’Union Européenne et des principaux évènements publics liés aux politiques européennes.

Depuis de nombreuses années il accompagne le service diplomatique par une activité académique et de recherche sur la théorie et la pratique des relations internationales. Il est actuellement professeur contractuel de “Negotiation and diplomacy” auprès de la Faculté de Sciences Politiques de la LUISS et près la « School of Government » du même institut, ainsi que de « Relations internationales et processus d’intégration » à l’Institut Universitaire « Sophia ».
Il a publié de nombreux articles et interventions sur des revues spécialisées, et il est aussi l’auteur des volumes suivants :
• La pace transnazionale. Per un nuovo pluralismo nella politica mondiale, Città Nuova, Roma 1989
• L’uno plurale. Identità e differenza nel mutamento internazionale, Città Nuova, Roma 1990
• Aproximación a América (con Riccardo Campa), Editorial Atena, Santiago del Cile, 1993
• Non di solo Euro. La filosofia politica dell’Unione Europea, Città Nuova, Roma 2002
• Lo stato preventivo. Democrazia securitaria e sicurezza democratica, Rubbettino, Soveria Mannelli 2010
• Global Religions and International Relations. A Diplomatic Perspective, Palgrave MacMillan, New York 2014 (tr.it. Religioni e relazioni internazionali. Atlante teopolitico, Città Nuova, Roma 2014)
• La politica inframondiale. Le relazioni internazionali nell’era post-globale, Città Nuova, Roma 2014
• Il mondo di Francesco. Bergoglio e la politica internazionale, San Paolo, Cinisello Balsamo 2016

Il parle anglais, français et espagnol ; il a une connaissance élémentaire du néo-grecque et des notions d’allemand. Il est marié depuis 1985 à Silvana Porrino, il a trois enfants : Marco, Claudio et Paolo.

Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République Italienne.


29