Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Visite à Alger du Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération Internationale, Manlio Di Stefano (1-3 mars 2020).

Data:

03/03/2020


Visite à Alger du Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération Internationale, Manlio Di Stefano (1-3 mars 2020).

Le Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération Internationale, Manlio Di Stefano, s’est rendu en visite en Algérie et a eu au cours de celle-ci de nombreuses rencontres avec des représentants du Gouvernement algérien (dont les Ministres des Affaires Etrangères, de l’Energie, du Commerce Extérieur, de l’Industrie et des Mines et les Secrétaires Généraux du Ministère des Affaires Etrangères, de la Poste et des Télécommunications, de l’Agriculture, des Travaux Publics et des Transports). À tous, le Secrétaire d’Etat Di Stefano a tenu à exprimer tout d’abord un vif remerciement pour l’amitié manifestée par le peuple algérien envers l’Italie face à la propagation du COVID-19 et la confiance dans la réponse mise au point par le Gouvernement italien.

Au centre des pourparlers, l’organisation de la quatrième réunion du Sommet Bilatéral qui se tiendra à Alger au cours du premier semestre 2020, outre à la préparation de la prochaine session du Dialogue stratégique, qui aura lieu à Rome, et d’un “Business Forum”.

Au niveau régional, M. Di Stefano a également abordé avec le Ministre des Affaires Etrangères Boukadoum la question du conflit en Libye, convenant avec son interlocuteur de l’importance de soutenir “les efforts diplomatiques récemment mis en place par les deux pays en faveur d’une solution politique de la crise libyenne”.

Enfin, le Ministre Boukadoum et le Secrétaire d’Etat Di Stefano ont décidé d’instituer une commission technique mixte pour la délimitation entre les deux pays de leurs zones maritimes respectives d’intérêt exclusif, conformément aux principes établis par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer. Il s’agit d’une première étape importante en vue d’atteindre une solution équitable et mutuellement acceptable et la promotion ultérieure des relations bilatérales dans ce secteur également.

“Il est important de réitérer une fois de plus - a déclaré le Secrétaire d’Etat Di Stefano - que contrairement aux spéculations politiques créées en Italie, nos intérêts maritimes ne sont en aucun cas menacés par l’Algérie, pays ami et prédisposé au dialogue. En effet, nous allons définir, d’un commun accord avec Alger, un nouvel accord sur la gestion des intérêts communs dans la Mer Méditerranée. "

La visite s’est achevée aujourd’hui, à l’issue d’une réunion de travail présidée par le Secrétaire d’Etat Di Stefano en présence des associations entrepreneuriales algériennes et italiennes, pour la préparation du prochain Business Forum italo-algérien.


382