Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Fête de la République 2020.

Data:

02/06/2020


Fête de la République 2020.

Cette année, à cause des restrictions en vigueur pour la pandémie et en signe de respect pour les victimes du coronavirus, la Fête de la République ne peut pas être célébrée avec la traditionnelle réception.

En Italie et dans le monde, nous voulons en tout cas rappeler ce moment solennel, aujourd'hui plus que jamais, avec une série d'initiatives "virtuelles".

Bonne Fête de la République, vive l'Italie, vive l'Algérie! 

 

Message de l'Ambassadeur Pasquale Ferrara:

video 2 giugno

https://youtu.be/kym0rKWE6YI

 

Texte du message de l'Ambassadeur Pasquale Ferrara:

Chers amis, chers frères algériens, cari connazionali,

pour la quatrième année consécutive, j’ai le grand privilège de célébrer la Fête Nationale italienne parmi vous et avec vous. Un profond respect pour les victimes de la pandémie en Italie, en Algérie et dans le monde entier nous impose une célébration virtuelle mais néanmoins solennelle.

Pendant une année cruciale, l’Italie est toujours restée aux côtés de l’Algérie, et elle y restera encore demain. A son tour, le généreux peuple algérien, même dans une phase extraordinaire et délicate de sa propre histoire, n’a pas manqué d’être aux côtés de l’Italie, quand mon Pays a été parmi les premiers au monde à subir l’agression d’une crise sanitaire qui maintenant concerne toute l’humanité.
Déjà pendant les premières sombres semaines de la crise, notre Ambassade a été inondée par un nombre émouvant de courriels, lettres, vidéos et offres de solidarité de la part de citoyens, étudiants, professionnels et Autorités Algériennes.

Dans l’impossibilité de les évoquer tous ici, je voudrais citer quatre gestes que je trouve emblématiques :

• la donation de 300.000 paires de gants médicaux à la Croix-Rouge italienne par la société IMGSA. Mes remerciements vont à son PDG, Monsieur Toufik Haouam, et au Croissant-Rouge Algérien en la personne de sa Présidente, Madame Saida Benhabyles.
• Toute ma reconnaissance, encore, au Dr. Laradji, pneumologue de Sidi Bel Abbes, qui s’est offert volontaire en science et en conscience pour rejoindre ses confrères italiens.
• La solidarité exprimée avec des performances émouvantes et originales par des jeunes musiciens algériens et leurs amis, dont Hichem Chergui, Sarah Saidi, Imène Sahir, Aymen Saadna, Abeer Farouj, Mehdi Baba-Ameur, Nabil Hamai, l'Association musicale Dar El Gharnatia de Koléa avec son directeur Kherrous Boualem. Mille fois merci, nous sommes vraiment touchés.
• Toute notre profonde gratitude, enfin, aux dizaines de citoyens qui, sans clameur et dans un anonymat absolu, pendant les jours les plus compliqués, se sont rendus à l'Ambassade pour offrir des produits de première nécessité à envoyer en Italie.

Nous ne pourrons jamais oublier cet élan d'amitié et de dignité, qui a honoré le proverbe de l'ancien dialecte de ma région d’origine, la région de Naples, qui dit : «a lo besuogno se canosceno l’ammice» (c'est dans le besoin qu'on reconnaît ses vrais amis). On pourrait se demander avec l’écrivain algéro-italien Amara Lakhous : « Fino a quando durerà l’esilio ?(« Jusqu’à quand continuera l’exil ?»). Nous sommes encore dans l’attente, mais nous savons d’ores et déjà que l’Italie et l’Algérie sortiront ensemble de cette pandémie.

Aux défis globaux il est nécessaire de réagir avec un engagement universel. Nos Pays seront appelés, d’une manière exigeante, à s’engager en faveur d’une nouvelle gouvernance internationale, plus fidèle aux principes du respect mutuel, de l’inclusivité, de la justice. Nous avons besoin d’un multilatéralisme vraiment démocratique et solidaire. Cette même pandémie nous oblige, en effet, à requalifier les relations entre les Pays et à bâtir une véritable communauté internationale.

L'Italie est prête à faire sa part : en plus de confirmer son engagement également en Algérie à travers l’Union Européenne et les organisations internationales, mon pays a déjà ratifié un addendum à l'Accord de Conversion de la Dette pour permettre que 10 millions d'euros soient destinés à de nouveaux projets de développement. Une fois de plus, nos peuples et nos pays se sont « redécouverts » et « reconnus » frères, unis et non divisés par une mer, la Méditerranée, qui baigne une seule rive. A commencer par la tragédie libyenne, l’Italie et l’Algérie continueront à soutenir des solutions politiques inclusives, partagées, durables. La paix n'est pas une option parmi tant d'autres, mais une obligation et un devoir pour tous.

Cher amis, nous pouvons compter sur des relations bilatérales amicales, loyales, paritaires. Il s’agit d’un échange structuré et constant qui a vu, entre autres, les récentes visites à Alger du Président du Conseil Conte, du Ministre des Affaires Etrangères Di Maio, du Sous-Secrétaire Di Stefano et, pareillement, la visite à Rome du Ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum. On envisage la réunion du Sommet bilatéral et du Dialogue stratégique sur les questions politiques et de sécurité.

L'Ambassade est déjà prête à organiser, dès que possible, un Business Forum de haut niveau pour jouer un rôle moteur pour une reprise structurelle, avec l'intention de relancer également l'actuel Club d'Affaires algéro-italien.

Dans le domaine de l'énergie, l'Italie considère prioritaire la sécurité énergétique, mais dans le contexte de l'économie circulaire et de l’engagement contre le changement climatique.

Un nombre d'événements et d'initiatives ont illustré notre engagement culturel en Algérie en 2019: à titre d’exemple, l'exposition « Opera Omnia » au Palais de la Culture à Alger pour célébrer Leonardo da Vinci. Cette année nous fêterons Raffaello Sanzio. Federico Fellini, un cinéaste très cher aussi aux algériens, fera l’objet de plusieurs initiatives. On pourrait rajouter la participation croisée d'écrivains italiens et algériens aux Festivals du livre d'Alger et de Turin. Un spectacle musical nous a fait réfléchir sur les souffrances de la migration, expérience partagée par nos deux peuples.

Un mot en italien, si vous permettez.

Una menzione speciale per le migliaia di studenti della lingua italiana nelle scuole e nelle università algerine. Persino durante la pandemia, l’Istituto Italiano di Cultura ha assicurato i corsi di italiano con nuove modalità. Sono felice di poter annunciare il prossimo arrivo di un professore inviato dal Ministero degli Esteri presso la Scuola italiana « Roma », come pure l’attivazione del doppio diploma di studi superiori.

L'Italie relance donc son engagement et sa présence en Algérie et elle est également prête à rouvrir, dès que les conditions le permettront, aussi pour un traitement rapide et toujours sérieux des demandes de visa. Également le retour en Italie de nombreux concitoyens a été opéré avec des vols spéciaux grâce à la collaboration des Autorités Algériennes, que je remercie pour l'attention accordée.

Chers concitoyens, chers amis algériens, Chères familles, chères entreprises, chers étudiants,le jour viendra où nous pourrons tous nous retrouver de nouveau à l'Ambassade, célébrant notre communauté pleine d’initiatives, une communauté de vision.
Nos deux pays restent des ponts culturels, hospitaliers, généreux, des portes d'entrée vers l'Europe et l'Afrique, bien unis par un passé très riche, bien projetés dans l’avenir.

C’est un lien de vraie proximité et non pas seulement de simple voisinage. Nous partageons une histoire commune de siècles d’échanges, d’intersections, souvent de souffrances,
mais aussi de grands moments de « renaissance ».

Bonne Fête Nationale! Vive l’Italie ! Vive l’Algérie!

 

Discours du Président de la République Sergio Mattarella:

https://www.quirinale.it/elementi/49354

quirinale

 

Hymne de l'Accademia Chigiana

Une initiative qui réunit 108 musiciens de l'Académie Chigiana de Siena, réalité historique d'excellence du panorama musical italien.

https://www.facebook.com/watch/?v=887406805066921

accademia chigiana

 

E-book "Le Piazze (in)visibili" ("Les Places (in)visibles")

Créé par Marco Delogu, l'e-book montre 21 places italiennes - symboles du notre patrimoine historique et culturel et de l'identité collective de notre pays - à travers le regard et les mots d'écrivains célèbres comme Olivo Barbieri, Luca Campigotto, Michele Cera, Alessandro Dandini, Eva Frapiccini, Raffaela Mariniello, Edoardo Albinati, Liliana Cavani, Nicola Lagioia, Helena Janececk, Sandro Veronesi.

Les places italiennes ont été photographiées entre la fin de mars et le début de mai, dans un moment d'isolement et de "suspension".

Il s'agit de l'avant-première d'un projet qui sera présenté dans les prochaines semaines.

Téléchargez l’ebook en pdf https://www.esteri.it/mae/resource/doc/piazze_in_visibili/piazze_in_visibili.pdf
ou ePub https://www.esteri.it/mae/resource/doc/piazze_in_visibili/piazze_in_visibili.zip

cover le piazze invisibili

 


396