Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

L'Ambasciatore Giovanni Pugliese si presenta alla comunità algerina.

Data:

22/12/2020


L'Ambasciatore Giovanni Pugliese si presenta alla comunità algerina.

Dopo aver da poco assunto l'incarico di Ambasciatore d'Italia in Algeria, l'Amb. Giovanni Pugliese saluta la comunità algerina e illustra le priorità del suo mandato.

Guarda il video: https://youtu.be/4gARIywveQ4

 

Chers amis algériens,

Je me présente, mon nom est Giovanni Pugliese et j’ai l’honneur et le privilège d’avoir été appelé à représenter l’Italie dans le plus grand pays d’Afrique, un « pays continent », un pays fascinant, avec une histoire et une culture très riche, un pays très proche de l’Italie et avec lequel nous partageons beaucoup. Un pays que j'aimerais visiter dans tous ses coins pour pouvoir connaitre sa beauté.

L’amitié entre Italie et Algérie a des racines profondes, qui remontent même avant l’indépendance algérienne, et cette amitié c’est toujours nourri de la proximité géographique, des liens culturels et humaines entre nos peuples et des échanges économiques. Comme les amis algériens m’ont déjà rappelé plusieurs fois depuis mon arrivée, les entreprises italiennes n’ont jamais abandonné l’Algérie, non pas pendant les années ’90.

Je souhaite toutefois démarrer mon mandat avec un regard non pas sur le passé, mais plutôt vers l’avenir.

Nous vivons actuellement une période historique complexe qui nous pose des défis inédits. Je vais travailler afin que l’Italie et l’Algérie puissent faire face ensemble aux défis communs globales et régionales, à partir de la crise sanitaire COVID-19 et ses conséquences économiques, aussi bien que les turbulences géopolitiques dans la Méditerranée et le Sahel.

Comme vous le savez, l’Italie a été l’un des tous premiers pays à être frappée de plein fouet par la pandémie. Mais les Italiens, aussi bien que les Algériens, sont des peuples qui, dans l'histoire, ont affronté de nombreuses difficultés et ils ont toujours eu la force de se relever. J’ai été personnellement touché par le nombre et la qualité des messages de solidarité qui, de partout en Algérie, ont été envoyé aux italiens. Cela témoigne de l’amitié entre les deux peuples et non seulement entre les deux Pays. Ce sont les moments difficiles qui nous montrent les vrais amis.

Mais la pandémie aura aussi des lourdes conséquences économiques partout dans le monde. C’est pour cette raison qu’il devient encore plus essentiel et urgente de renforcer notre partenariat commerciale et industriel afin de promouvoir ensemble la relance.
L’Algérie est notre premier partenaire commercial dans la région MENA et dans tout le Continent africain, nos échanges commerciaux dépassent les 8 milliards de dollars et il y a presque 200 sociétés italiennes qui travaillent en Algérie. Parmi mes priorités, il y a la diversification de notre partenariat : les entreprises italiennes sont tout à fait bien équipées pour accompagner la diversification de l’économie algérienne, notamment dans des domaines comme le transition énergétique, l’économie circulaire, l’agro-industrie ou les nouvelles technologies. Je vais donner aussi tout mon soutien pour faciliter les collaborations entre PME et start-up italiennes et algériennes.

Sur le plan politique il existe un partenariat stratégique et historique, qui remonte à la période de l’indépendance algérienne et qui n’a jamais – et je souligne jamais – été suspendu. Malgré ou, probablement, à cause de la Covid-19, l’année 2020 va s’achever avec un record des visites de nos responsables politiques aussi bien en Algérie qu’en Italie. Seulement il y a quelques jours, pour vous dire, le Ministre italien des Affaires Etrangères s’est rendu à Alger pour la deuxième fois et a signé, avec son homologue Sabri Boukadoum, une entente instituant un Dialogue Stratégique sur les relations bilatérales et toutes les questions stratégiques et d’intérêt commun.
Et je peux d’ores et déjà vous anticiper que l’année 2021 sera encore plus riche pour l’amitié algéro-italienne ! Une dynamique absolument extraordinaire et sans précédents !

J’ai hâte de travailler aussi pour renforcer les liens humains et culturels entre le peuple italien et le peuple algérien. J’espère pouvoir le faire à travers la promotion de la langue italienne en Algérie, des bourses d’études pour les étudiants algériens, l’organisation d’initiatives culturelles. Nous allons travailler sur cela en coordination avec l’Institut Culturel Italien d’Alger, un point de repère essentiel, et aussi avec l’Ecole Italienne Roma de Alger.

Les liens entre les pays se renforcent si les liens entre les personnes se renforcent eux aussi. C’est pour cela que l’Ambassade d’Italie vise à promouvoir une politique active dans le domaine des visas. A titre d’exemple, je rappelle que cette année, malgré la COVID-19, nous avons institué un mécanisme spécial qui a permis à beaucoup d’étudiants algérien et algériennes de ne pas rater l’année universitaire en Italie. Encore, l’Italie est le seul pays à avoir un centre vista dans l’extrême sud algérien (Adrar) et je peux vous anticiper que en 2021, si la COVID nous le permettra, nous allons presque doubler nos centres visas dans ce pays, un pays qui est grand comme un continent.

En même temps, je veux souligner que malgré l’émergence sanitaire, le Consulat n’a jamais suspendu les services consulaires. Je m’excuse si parfois nous n’avons pas été à la hauteur des demandes et des exigences de la communauté algérienne, mais je peux vous rassurer que tout le personnel a fait son maximum et même au-delà ! Nous sommes ici pour continuer à améliorer notre présence et nos services, en misant surtout dans la numérisation des services, comme le nouveau système de réservation en ligne et toutes les nouvelles publiées sur nos réseaux sociaux.


422