Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Italie et Algérie. Première conférence virtuelle entre Ecoles Supérieures de la Magistrature : principes constitutionnels et droits fondamentaux au centre des dialogues entre jeunes magistrats en formation.

Data:

03/06/2021


Italie et Algérie. Première conférence virtuelle entre Ecoles Supérieures de la Magistrature : principes constitutionnels et droits fondamentaux au centre des dialogues entre jeunes magistrats en formation.

La première conférence virtuelle entre l'École Supérieure de la Magistrature italienne et l'École Supérieure de la Magistrature algérienne s'est tenue ce matin. La rencontre, en présence du Président de l'Ecole Supérieure de la Magistrature italienne, le Président émérite de la Cour Constitutionnelle Giorgio Lattanzi, et son homologue algérien, le Directeur Général Abdelkrim Djadi, amorce une collaboration structurée entre les deux institutions, dans le cadre d'un protocole de jumelage en cours de finalisation et dans le cadre de la revitalisation du partenariat bilatéral et des relations stratégiques entre l'Italie et l'Algérie.

La conférence a réuni des magistrats en formation des deux pays, qui ont eu l'occasion de confronter leurs connaissances et leur expérience sur les principes fondamentaux et constitutionnels de leurs systèmes judiciaires respectifs.

Dans son salut introductif, l'ambassadeur d'Italie à Alger Giovanni Pugliese a souligné à quel point la réunion d'aujourd'hui est à la fois un résultat important d'un travail commun et le point de départ d'une collaboration fructueuse, également dans le secteur judiciaire, entre les institutions italiennes et algériennes. "Lorsque les liens entre deux pays sont profonds", a déclaré Pugliese, "il est inévitable et, en effet, physiologique qu'il y ait une synergie entre nos systèmes judiciaires". Pour l'ambassadeur, par ailleurs, "l'Italie et l'Algérie sont aujourd'hui confrontées à d'importants défis communs, notamment dans le bassin méditerranéen, comme la lutte contre le terrorisme, le crime organisé ou encore la corruption nationale et internationale". Ce sont, a ajouté Pugliese, des défis à relever auxquels le rôle de la justice et de la coopération judiciaire bilatérale et internationale est désormais essentiel. Enfin, l'Ambassadeur a adressé ses compliments et ses meilleurs vœux aux magistrats qui ont réussi les derniers concours respectivement en Italie et en Algérie, soulignant combien les sociétés et les institutions placent en eux des attentes grandes et croissantes.

Le Président Lattanzi, pour sa part, en transmettant les salutations de l'Ecole Supérieure de la Magistrature italienne, a souligné combien la collaboration avec l'Ecole Supérieure algérienne est particulièrement importante dans le cadre des relations internationales, notamment en Méditerranée, pour permettre un échange fructueux d'idées et d'expériences entre les deux juridictions. Lattanzi a également souligné combien la formation joue un rôle fondamental pour la juridiction et combien il existe un lien indissoluble entre la formation des magistrats et leur indépendance.

Le directeur général de l’Ecole Supérieure de la Magistrature algérienne Djadi a également rappelé l'importance de la coopération entre les écoles et entre les jeunes magistrats des deux pays, soulignant le rôle de la formation au métier de magistrat. Le Directeur a souligné les excellentes relations entre l'Algérie et l'Italie, réaffirmant la forte volonté et la grande disponibilité de l'Ecole algérienne de les renforcer davantage. Enfin, le directeur a souligné comment les nouveaux défis communs croissants tels que la criminalité organisée et transfrontalière ou la cybercriminalité rendent la coopération judiciaire et un dialogue renforcé, même entre les jeunes magistrats, d'autant plus essentiels.

La réunion d'aujourd'hui sera suivie prochainement de nouvelles réunions qui, avec l'amélioration de la situation sanitaire mondiale, pourront avoir lieu en présence à la fois en Algérie et en Italie.


439