Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Réouverture partielle des frontières algériennes. Résumé des mesures restrictives en vigueur à l'entrée en Italie.

Data:

29/08/2021


Réouverture partielle des frontières algériennes. Résumé des mesures restrictives en vigueur à l'entrée en Italie.

En considération de la réouverture partielle progressive des frontières algériennes et de la reprise des vols réguliers entre l'Algérie et l'Italie, l'Ambassade d'Italie à Alger souhaite résumer certaines mesures restrictives relatives à l'entrée en Italie depuis l'Algérie toujours en vigueur.

Ceci est un résumé des informations déjà disponibles depuis un certain temps sur le site de l'Ambassade et sur le portail du Ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, que nous vous invitons à consulter pour de plus amples informations et pour toute mise à jour : https://www.esteri.it/mae/it/ministero/normativaonline/decreto-iorestoacasa-domande-frequenti/focus-cittadini-italiani-in-rientro-dall-estero-e-cittadini-stranieri-in-italia.html

En application du décret du président du conseil des ministres (DPCM) du 2 mars 2021 et de l'Ordonnance du Ministre de la Santé du 29 juillet 2021, l'Algérie est inscrite sur la liste des pays de la liste E ("reste du monde"). L'Ordonnance du Ministre de la Santé du 29 aout 2021 a prorogé les mesures jusqu'à 25 octobre 2021.

MOUVEMENTS DES PAYS DE LA LISTE E - JUSQU'AU 25 OCTOBRE 2021

Compte tenu de la restriction temporaire des déplacements non essentiels dans l'espace Schengen, les entrées des pays de la liste E ne sont autorisées qu'en présence de raisons impératives spécifiques, telles que : raisons de travail, de santé ou d'études, urgence absolue, retour à son domicile, son domicile ou sa résidence. Par conséquent, les voyages pour le tourisme ne sont pas autorisés.

Les catégories de passagers pouvant éventuellement embarquer sur la ligne Alger - Rome sont les suivantes :

  • Citoyens italiens ;
  • Citoyens européens et citoyens de pays tiers munis d’un titre d’entrée en Italie en cours de validité;
  • Citoyens algériens titulaires d'un titre de séjour en cours de validité ou d'un visa national de type D en cours de validité ;
  • Citoyens algériens titulaires d'un visa Schengen court séjour C en cours de validité et délivré par l'Ambassade d'Italie à Alger, uniquement en présence des motifs impérieux de dérogation (travaux et affaires, raisons de santé ou d'études, urgence absolue, retour à votre domicile, domicile ou résidence). Les déplacements touristiques ne sont pas autorisés.

ENTRÉE / RETOUR EN ITALIE DES PAYS DE LA LISTE E - JUSQU'AU 25 OCTOBRE 2021

Le retour / l'entrée en Italie, en cas de séjour / transit dans les 14 jours précédents depuis ce groupe de pays, est toujours autorisé aux citoyens italiens / UE / Schengen et aux membres de leur famille, ainsi qu'aux titulaires du statut de résident de longue durée et les membres de leur famille (Directive 2004/38/CE).

Si vous ne rentrez dans aucun des cas précédents, vous ne pouvez entrer / rentrer en Italie depuis les pays de la liste E qu'en présence de raisons dérogatoires impératives prouvées (travail, santé, études, urgence absolue), indiquées à l'art. 49 de l'arrêté du Premier ministre italien du 2 mars 2021. À l'entrée/au retour en Italie de ces pays, il est obligatoire :

  • Remplir un formulaire de localisation en ligne (appelé aussi formulaires numériques de localisation des passagers (dPLF) et disponible ici formulario on-line di localizzazione). Il est conseillé d'être prêt à présenter toute pièce justificative et à répondre aux éventuelles questions du personnel en charge des contrôles.
  • Avoir un certificat attestant le résultat négatif d'un test moléculaire ou antigénique, effectué avec un tampon, effectué dans les soixante-douze (72) heures précédant l'entrée en Italie, à montrer à toute personne chargée d'effectuer cette vérification, comme institué par l'ordonnance du 29 juillet 2021.
  • Informer l'autorité sanitaire compétente de la zone de votre entrée en Italie.
  • Se soumettre à un isolement fiduciaire et une surveillance sanitaire dans tous les cas. A compter du 18 avril 2021, la période de surveillance est réduite à dix (10) jours.
  • Vous ne pouvez atteindre votre destination finale en Italie qu'en véhicule privé (le transit aéroportuaire est autorisé, sans quitter les zones dédiées de l'aéroport).
  • A l'issue des dix (10) jours de quarantaine, il est obligatoire de réaliser un test moléculaire ou antigénique complémentaire, réalisé à l'aide d'un écouvillon.

Il existe quelques exceptions à ces obligations. Par exemple, il n'y a pas d'obligation de subir des tests moléculaires ou antigéniques pour toute personne entrant en Italie pour une période n'excédant pas cent vingt (120) heures pour des besoins avérés de travail, de santé ou d'urgence absolue, avec l'obligation, à l'expiration dudit délai, de quitter immédiatement le territoire national ou, à défaut, d'entamer la période de surveillance et d'isolement fiduciaire.

De plus amples informations sont disponibles ici : http://www.viaggiaresicuri.it/approfondimenti-insights/saluteinviaggio

L’Ambassade d’Italie rappelle que des mesures restrictives sont toujours en place dans tout le pays, articulées sur la base de bandes de risques différenciées par couleur (blanc, jaune, orange, rouge). Les mesures envisagées, en général, pour chaque tranche de risque, sont indiquées ici.

D'autres limitations peuvent être imposées pour des zones spécifiques du territoire national ou des limitations spécifiques en ce qui concerne l'origine d'États spécifiques et de territoires étrangers. Les Régions pourraient imposer à ceux qui viennent de certains États ou territoires étrangers le respect d'obligations particulières. Avant de partir pour retourner en Italie, il est recommandé de vérifier les éventuelles dispositions complémentaires des Régions de destination, en les contactant directement ou en visitant leurs sites Internet respectifs (cliquez ici).

Un questionnaire est disponible pour ceux qui partent à l'étranger ou doivent rentrer en Italie, sur la base de la législation italienne actuellement en vigueur. Le questionnaire est purement informatif, n'a aucune valeur légale et le résultat obtenu ne garantit pas l'entrée en Italie ou dans le pays de destination. En cas de doute, pour le retour en Italie, il est recommandé de contacter la police des frontières, la préfecture ou l'autorité sanitaire compétente pour la région.

ALLER AU QUESTIONNAIRE


440